Pays partenaires

  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

La Belgique sélectionne les pays partenaires de la Coopération belge au développement sur la base de critères fixés par la loi.  La Coopération belge au développement est de préférence active dans des secteurs où une expertise a été accumulée et où des résultats pertinents ont été obtenus.

Image
Pays partenaires

Outre les 14 pays partenaires de la coopération gouvernementale, d'autres pays bénéficient de l'aide belge. Selon la source, les montants peuvent varier d'une année à l'autre.

Les chiffres de la Coopération belge au développement fournissent tous les détails à cet égard. Il peut s'agir de dépenses à caractère unique ou de dépenses sur une période limitée. Il est alors généralement question

  • De programmes  d’aide humanitaire, avec des budgets presque égaux à ceux de la coopération au développement traditionnelle (budget de la Coopération au développement et de l'Aide humanitaire); plus précisément, la Belgique soutient la réponse humanitaire dans les pays suivants qui ne sont pas considérés comme partenaires : Syrie, Jordanie, Afghanistan, Ethiopie, Yémen, Ukraine.
  • De prêts ou de remises de dettes (budget de la Coopération au développement ou des Finances)
  • D'engagements pluriannuels avec des acteurs autres que l'État belge (ONG, universités, régions et communautés, etc.)
  • De contributions pluriannuelles aux moyens généraux des organisations multilatérales partenaires (budget de la Coopération au développement et de l’Aide humanitaire)

En vue d'accroître l'efficacité de l'aide, le ministre vise, à terme, une plus grande synergie avec la politique de concentration gouvernementale en ce qui concerne les interventions subventionnées par la Coopération belge au développement.